L'évolution de la prise en charge des hypercholestérolémies va vivre probablement dans les toutes prochaines années une évolution importante comme semblent le montrer les études préliminaires des inhibiteurs des PCSK9. Si l'apport en terme de réduction du risque cardiovasculaire en général semble positif, les arguments manquent encore en ce qui concerne les effets secondaires. Les prochaines grandes étude sont dans ce sens très attendues. Voici une mise au point résumant les acquis actuels.