La place de la dénervation dans l'arsenal thérapeutique de l'HTA résistante reste encore  à définir. Cette présentation faite par le Dr Carole Tchepkou ainsi la discussion qui nous avons eu à son sujet en sont la preuve. Néanmoins,  les résultats des travaux en cours augurent qu'a moyen terme nous aurons  une meilleur idée de la réelle place de cette technique  dont le background  physiopathologique est particulièrement intéressant. En tout état de cause, la définition de l'HTA résistante mérite d'être mieux connue, et c'est au moins un des grands mérites de cette nouvelle mise au point.

Le diaporama ce trouve ici: denervation rénale